Une spiritualité d’amour

Avant vous, nombreux sont ceux qui ont lu l’Evangile et regardé le Christ en croix. En regardant la plaie ouverte au côté de Jésus, ils ont compris que la foi au Christ passe par l’accueil de son Amour pour chacun de nous et pour l’humanité. Le premier témoin est l’apôtre Jean « le disciple que Jésus aimait ».

Le Coeur de Dieu, source de l’Amour

Présent au pied de la croix, Jean est le premier apôtre à avoir vu le cœur blessé et toujours ouvert de Jésus (« un soldat avec sa lance lui perça le côté »). Après la Résurrection, Thomas a été l’homme du doute, mais Jésus s’est présenté à lui. Thomas a vu ses plaies, il a mis sa main dans la plaie du côté. Et il a cru parce qu’il a eu accès au signe d’un amour qui jaillissait du Cœur de Jésus. Dans son acte de (...)

En savoir plus

A Paray-le-Monial, sainte Marguerite Marie, est devenue « disciple bien-aimé » du Cœur de Jésus

En la fête de Saint-Jean, le 27 décembre 1673, à Paray le Monial, une religieuse du monastère de la Visitation, Marguerite-Marie Alacoque fit la rencontre du Christ et s’est approchée du Cœur de Dieu. "Il me fit reposer fort longtemps sur sa divine poitrine où il me découvrit les merveilles de son amour et les secrets inexplicables de son cœur qu’il m’avait toujours tenus cachés jusqu’alors". (...)

En savoir plus

Vous voulez comprendre le message de Paray le Monial ? Ouvrez l’Évangile de Saint-Jean (19, 31-38).

Tout a commencé par un regard…

En savoir plus