40 jours pour devenir disciple de Jésus !

Avouons-le : pour beaucoup, il faut une dose de courage pour entrer en Carême. Ce temps peut être long pour ceux qui le vivent (à tord) comme une épreuve ou un temps de souffrance… Nous le savons, ce temps prépare à la fête de Pâques. Il recouvre les quarante jours qui précèdent le dimanche de Pâques, célébration de la Résurrection du Christ, cœur de la foi chrétienne.

Ce temps commence avec le Mercredi des cendres dont la signification majeure est l’appel à la conversion personnelle et à la mobilisation spirituelle des communautés chrétiennes. En ce premier jour du carême, les fidèles sont invités à participer à la messe, au cours de laquelle le prêtre marque leur front de cendres en disant : « convertissez-vous et croyez à l’Évangile » ou « souviens-toi que tu es poussière, et que tu retourneras en poussière ». Si les cendres symbolisent la fragilité humaine, elles sont aussi le signe de l’espérance en la miséricorde de Dieu.

On se fait souvent une idée austère du temps de Carême, alors qu’il s’agit avant tout d’entrer dans le temps du pas à pas avec le Christ sur son chemin d’amour, de mort et de gloire. Ce mot de « chemin » est celui qu’il nous faut garder en cette année de la Foi, lorsque nous voulons nous engager dans ce temps de grâce et de renouvellement. En effet, le premier sens du carême est la conversion, le renouvellement intérieur en vue des célébrations pascales. Chaque année, à l’occasion du carême, l’Église nous invite à une révision de vie sincère à la lumière des enseignements évangéliques.

Car vivre le Carême, c’est un chemin personnel vécu en Église, c’est un véritable itinéraire de foi. Une question doit se poser pendant ce Carême 2017, « quelle attitude vais-je adopter dans ces semaines à venir pour me préparer aux fêtes pascales ?

La principale réponse est dans la parole de Jésus dans l’Evangile de saint Matthieu « l’homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu » (Mt 4,4). Le vrai jeûne a pour but de se nourrir de « la vraie nourriture », qui consiste à faire la volonté du Père.

Laissons Jésus nous recentrer sur notre chemin de Salut : chemin de Prière - chemin de Pénitence - chemin de Partage - non pour être vu et reconnu des hommes mais pour plaire à Dieu « ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra » (Mt 6,2-6)

Cher(e) Ami(e) du Secrétariat des Œuvres du Sacré-Cœur, partageons ensemble, en union de prière, ce temps de Carême où chacun peut réagir sur son attitude, sur son désir de conversion, sur sa façon de vivre le carême – personnellement - en famille - en communauté… Par l’écoute de la Parole – la participation à l’Eucharistie, au sacrement du pardon – la prière…

« Donne-nous, Seigneur, un cœur nouveau. Mets en nous, Seigneur, un esprit nouveau. » (Ps 50)

La Communauté




envoyer l'article par mail envoyer par mail - Version imprimable de cet article Version imprimable