Beau et grand Triduum pascal 2018 !

Le Triduum pascal qui va de la Passion, puis la mort, et la Résurrection du Christ commence le jeudi soir de la Semaine sainte et se termine le soir du dimanche de Pâques.

Jeudi 29 mars 2018 : Jeudi saint

La messe du soir, à laquelle tous les chrétiens sont invités, commémore le dernier repas, encore appelé la Sainte Cène, que Jésus a pris avec ses apôtres. Il prit le pain et le vin, et rendit grâce, instituant ainsi le Sacrement de l’Eucharistie en disant "faites ceci en mémoire de moi".

Au cours de ce même repas, Jésus lave les pieds de ses disciples. Il s’agenouille devant chacun des douze, leur témoignant ainsi la tendresse qu’il a pour eux. Dans beaucoup d’églises, on procède au rite du lavement des pieds, en métropole et dans beaucoup de paroisses de nos amis des Antilles et de l’île de la Réunion. Ce rite dit mieux qu’un long discours que le Sacerdoce est un service. Au cours de la messe, au moment du Gloria, les cloches vont carillonner une dernière fois et vont se taire jusqu’à la Vigile pascale. Ce silence des cloches qui évoque la mort du Christ, est un symbole fort.

Vendredi 30 mars 2018 : Vendredi saint

Le Vendredi saint, le Christ meurt sur la Croix. Trahi par Judas, laissé seul par ses apôtres et renié par Pierre, le Christ est arrêté et monte au Calvaire chargé de sa croix. L’office du Vendredi saint est centré sur la proclamation du récit de la Passion et propose aux fidèles un chemin de Croix qui suit les étapes de la Passion du Christ. Ainsi, à Paray-le-Monial, plusieurs chemins de Croix sont proposés en ce Vendredi saint. Le midi, dans le centre-ville de la cité du Cœur de Jésus, les pèlerins s’arrêteront devant la chapelle des Apparitions, la chapelle de Saint Claude la Colombière, la Basilique et le parc des Chapelains. En souvenir du supplice du Christ et pour communier à ses souffrances, l’Église recommande d’observer un jour de jeûne et d’abstinence. Aucun sacrement, hormis le sacrement des malades, ne peut avoir lieu ce jour-là ; la communion est quand même donnée, mais avec les hosties consacrées la veille.

Samedi 31 mars 2018 : Samedi Saint

De même qu’au premier samedi du monde, le septième jour, le Créateur s’est reposé, le Samedi saint, Jésus repose au tombeau. C’est un jour de silence et de recueillement où l’on médite sur la mort du Christ en croix et sa mise au tombeau. Mais c’est aussi le Samedi saint au soir que commence la Vigile pascale ! C’est la nuit de la joie et de la délivrance qui s’ouvre ! Cette nuit est « une veille en l’honneur du Seigneur ». Dans de nombreuses paroisses métropolitaines et des DOM TOM, la Vigile pascale rassemble, depuis quelques années, autant de fidèles que la nuit de Noël. C’est une célébration belle, profonde, recueillie et pleine de joie, d’allégresse. On y célèbre le passage des ténèbres à la lumière, la victoire du Christ sur la mort. C’est pourquoi, dans la nuit, le feu et le cierge de Pâques sont allumés, puis la flamme est transmise aux fidèles.

C’est l’occasion aussi pour les chrétiens de renouveler leur profession de foi baptismale. Encore cette année, de nombreux catéchumènes adultes vont être baptisés comme Magali à Paray-le-Monial qui chemine au sein de la paroisse. Il est de plus en plus fréquent de voir dans des diocèses plusieurs dizaines d’adultes baptisés dans la nuit de Pâques.

Dimanche 1er avril 2018 : Dimanche de Pâques

Au matin de Pâques, Marie Madeleine se rend au tombeau, la pierre a été enlevée. Nous fêtons alors le passage des ténèbres à la lumière. En notre cœur résonne ainsi le verset "Il est ressuscité et il nous précède en Galilée" (Mat. 28, 1-10).

Jésus est le premier homme à passer de la mort à la vie. Il inaugure une nouvelle vie.

Ce dimanche est une grande fête, un sommet de la vie chrétienne, il donne la joie d’annoncer à tous que le Christ est ressuscité, qu’il est vraiment ressuscité.

La Communauté du Secrétariat




envoyer l'article par mail envoyer par mail - Version imprimable de cet article Version imprimable