Comment bien vivre le temps de l’Avent ?

Bien plus qu’un temps de préparation à la fête de la Nativité, l’Avent se présente comme une célébration, prolongée pendant quatre semaines, de l’avènement glorieux de notre Seigneur. Le début de l’Avent marque par ailleurs l’entrée dans une nouvelle année liturgique : celle-ci commence chaque année avec ce temps de préparation à Noël, pour s’achever une année plus tard à la même période.

Adventus, en latin, signifie « avènement ». Le temps liturgique de l’Avent est consacré à une ardente préparation de la venue du Seigneur. Il commence le quatrième dimanche avant Noël, soit le dimanche 30 novembre 2014. L’Avent célèbre le triple avènement du Seigneur  : sa naissance à Bethléem dans le passé, sa venue dans les cœurs par la grâce, et son retour glorieux à la fin des temps.

L’Avent et Noël font donc mémoire de la manifestation de Dieu dans l’histoire des hommes et c’est pourquoi nous devons parler de ce temps comme un temps de joie. Mais la joie ne vient pas seulement de la naissance de l’Enfant, mais surtout de ce qu’elle signifie : « Dieu avec nous », comme on l’entendra le quatrième dimanche de l’Avent pendant la lecture de la prophétie d’Isaïe : « Le Seigneur lui-même vous donnera un signe : Voici que la jeune femme est enceinte, elle enfantera un fils, et on l’appellera Emmanuel », c’est-à-dire : Dieu-avec-nous.

L’Avent rappelle les croyants à prendre conscience de cette vérité et à agir en conséquence. Il retentit comme un appel salutaire : Réveille-toi ! Rappelle-toi que Dieu vient ! Pas hier, pas demain, mais aujourd’hui, maintenant !

Dans cette perspective, l’Avent est plus que jamais adapté à être un temps vécu en communion avec tous ceux qui croient en un monde plus juste et plus fraternel, en vue d’un avenir de justice et de paix.

Car la paix est l’objectif auquel aspire l’humanité tout entière ! Pour les croyants, la " PAIX " est l’un des plus beaux noms de Dieu, qui désire l’entente de tous ses fils.

Commençons ce nouvel Avent en réveillant dans nos cœurs cette attente. Laissons-nous nous conduire, durant ce temps, par la Vierge Marie, Mère du Dieu qui vient, Mère de l’Espérance.

Une tradition veut qu’on prépare quatre bougies qu’on allume au long des quatre dimanches de l’Avent.

Le premier dimanche, la bougie symbolise le pardon à Adam et Eve : "Veillez, parce que vous ne savez pas le jour où le Seigneur viendra". Évangile selon saint Matthieu 24, 42

Le deuxième dimanche, la bougie symbolise la foi des Patriarches, en la Terre Promise : "Convertissez-vous , car le Royaume de Dieu est tout proche". Évangile selon saint Matthieu 3, 2

Le troisième dimanche, la bougie symbolise la joie de David, célébrant l’Alliance avec Dieu : "Es-tu Celui qui doit venir ?". Évangile selon saint Matthieu 11, 3

Le quatrième dimanche, symbolise l’enseignement des Prophètes, annonçant un règne de paix et de justice : "Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit". Évangile selon saint Matthieu , 24

Durant ce temps de l’Avent, la Communauté du Secrétariat des Œuvres du Sacré-Cœur priera tout particulièrement à vos intentions.




envoyer l'article par mail envoyer par mail - Version imprimable de cet article Version imprimable