La prière au Coeur de Jésus est toujours actuelle. Elle nous invite à aimer.

Le mystère du cœur de Jésus n’est pas cette dévotion un peu doloriste qui a eu, à certaines époques, un assez grand succès. C’est vraiment un mystère…d’abord parce que c’est un des points essentiels de notre foi au Christ vrai Dieu et vrai homme.

Pour comprendre cela, il faut se reporter au sens du mot « cœur « dans la tradition biblique. Le cœur désigne plus exactement la capacité qu’il y a en l’homme de communier, d’aimer, de s’ouvrir à la présence de l’autre, de partager le plus intime de soi-même avec le plus intime de l’autre. Le cœur, c’est pour ainsi dire la capacité de la communion et de l’amour. Jésus nous montre comment son propre cœur crée le lien entre tous les hommes. Il dit : "Chargez-vous de mon joug !" Le joug (définition : pièce de bois que l’on met sur la tête des bœufs afin de les atteler), c’est précisément ce qui assure la cohérence, la cohésion de l’effort d’un attelage au travail.

D’une certaine manière, le joug qu’est le Christ ou le joug du Christ, c’est précisément son cœur qui est capable d’atteler notre propre cœur au sien. Jésus ajoute : "Vous trouverez du soulagement pour vos âmes !". Le cœur du Christ est le lieu de la Révélation, la source jaillissante de tout l’amour de Dieu, c’est le lieu même de cette communion qui fait que notre âme peut y trouver un véritable soulagement, un véritable repos ». (Extrait d’une homélie du Frère D. Bourgeois, paroisse St J. de Malte - Aix)




envoyer l'article par mail envoyer par mail - Version imprimable de cet article Version imprimable