Le temps de l’été

Loin de l’école, du travail, l’été peut être un temps de ressourcement : en famille, entre amis fervents pratiquants ou éloignés de l’église. D’ailleurs, n’est ce pas là l’occasion d’échanger ensemble sur sa foi ?

Faire des rencontres sans barrières sociales, sans contraintes, en prenant le temps et de manière détendue. Echanger en vérité avec de nouvelles personnes, fraternellement, en témoignant.

Mais l’été doit être aussi un temps pour refaire ses forces physiques, psychiques, spirituelles. Un temps réparateur, un temps où on laisse de côté ses soucis, ses regrets de l’année écoulée. Il est fait pour se divertir, se détendre, se reposer, pratiquer le sport. Prendre du temps en famille par exemple en allant marcher en montagne et ainsi renforcer les liens familiaux, dans le partage joyeux de la découverte, le goût de l’effort et de plaisirs simples et vrais. C’est le moment de discussions sincères et profondes. Vivre en famille, admirer son enfant, l’aimer, rendre grâce pour ce don de Dieu.

L’été, c’est bien sûr le temps pour se retrouver en Dieu, faire le vide en soi et par des temps de prière, de recueillement, s’arrêter. Loin du tumulte, du brouhaha, du stress de la vie quotidienne, faire silence. N’est ce pas là la rencontre intérieure avec Dieu que de contempler, s’arrêter de penser pour simplement adorer, vivre des instants d’éternité ?

Se retrouver en couple, prendre soin de son conjoint, l’aimer, le redécouvrir en prenant du temps. S’écouter, rêver, bâtir ensemble des projets.

Pendant les vacances, pourquoi ne pas se rendre dans un lieu de pèlerinage ? Ainsi, beaucoup de touristes vont au Mont Saint Michel car ce lieu fait partie des sept merveilles du monde. Son architecture, son implantation, son histoire intéressent et même passionnent, mais aussi de nombreuses personnes en profitent pour s’y recueillir et y puiser des forces. De nombreux lieux mariaux comme Rocamadour, Pontmain, l’île Bouchard accueillent de nombreux pèlerins et touristes. Que viennent y faire leurs nombreux visiteurs ? Un reportage photos, s’imprégner d’un beau lieu, ou prier la Vierge, entendre le message spirituel du lieu. Confier à Marie ses soucis, ses préoccupations, ses peines, voire ses angoisses. Rendre grâce pour les bienfaits de nos vies, pour tout ce qui va bien, pour toutes les petites ou grandes choses où nous avons sentis la main de Dieu, dans l’année.

D’autres personnes auront à cœur dans l’été de se rendre à Paray-le-Monial, la cité du Cœur de Jésus, pour venir prier, adorer dans une des chapelles (celle des Apparitions, de la Colombière, Saint Jean) ou s’arrêter à la Basilique romane. Vivre un cœur à cœur avec le Christ dans un lieu de grâces, méditer le message donné par le Seigneur à Sainte Marguerite Marie et prendre la résolution d’y répondre soi-même au mieux dans sa vie. Venir à Paray, c’est aussi venir vivre, seul, entre amis, en couple ou en famille, une retraite, une session de quelques jours proposée par les chapelains de la communauté de l’Emmanuel. Y expérimenter la louange, la prière charismatique, vivre les sacrements. Se ressourcer dans le Seigneur, vivre des grâces .

L’essentiel dans l’été, ne serait-ce pas de récupérer de l’année écoulée ? Mais aussi de se réjouir, de se ressourcer dans le Seigneur. Prendre de nouvelles résolutions de vie, des décisions pour vivre plus profondément dans le Christ et répondre au mieux à ses appels. Boire à la Source, étancher sa soif pour avoir l’élan missionnaire d’annoncer au travail, auprès de ses proches, de ses amis, que Dieu est Amour et Source de toute vie.

D. POULIQUEN




envoyer l'article par mail envoyer par mail - Version imprimable de cet article Version imprimable