Prière pour les malades

Acte d’abandon à la Miséricorde par Jean Paul II
Seigneur, voilà plus de soixante-cinq ans que Tu m’as fait le don inestimable de la vie, et depuis ma naissance, Tu n’as cessé de me combler de tes grâces et de ton amour infini. Au cours de toutes ces années, se sont entremêlés de grandes joies, des épreuves, des succès, des échecs, des revers de santé, des deuils, comme cela arrive à tout le monde.

Avec ta grâce et ton secours, j’ai pu triompher de ces obstacles et avancer vers Toi. Aujourd’hui, je me sens riche de mon expérience et de la grande consolation d’avoir été l’objet de ton amour. Mon âme te chante sa reconnaissance.

Mais je rencontre quotidiennement dans mon entourage des personnes âgées que Tu éprouves fortement : elles sont paralysées, handicapées, impotentes et souvent n’ont plus la force de Te prier, d’autres ont perdu l’usage de leurs facultés mentales et ne peuvent plus T’atteindre à travers leur monde irréel. Je vois agir ces gens et je me dis : " Si c’était moi ? "

Alors, Seigneur, aujourd’hui même, tandis que je jouis de la possession de toutes mes facultés motrices et mentales, je T’offre à t’avance mon acceptation à ta sainte volonté, et dès maintenant je veux que si l’une ou l’autres de ces épreuves m’arrivait, elle puisse servir à ta gloire et au salut des âmes. Dès maintenant aussi, je Te demande de soutenir de ta grâce les personnes qui auraient la tâche ingrate de me venir en aide.

Si, un jour, la maladie devait envahir mon cerveau et anéantir ma lucidité, déjà, Seigneur, ma soumission est devant Toi et se poursuivra en une silencieuse adoration.

Si, un jour, un état d’inconscience prolongée devait me terrasser, je veux que chacune de ces heures que j’aurai à vivre soit une suite ininterrompue d’actions de grâce et que mon dernier soupir soit aussi un soupir d’amour. Mon âme, guidée à cet instant par la main de Marie, se présentera devant Toi pour chanter tes louanges éternellement.
Jean Paul II, 18 mai 1985

Prière des visiteurs des malades avant les visites
Seigneur,
accompagne-moi durant les visites des malades.
Par ta Lumière, guide-moi afin d’être présent
et à l’écoute des patients.
Que mes réponses puissent les rassurer
et atténuer leurs angoisses.
Ne me laisses pas seul(e) dans ces instants
où beaucoup attendent des signes d’Amour
et d’Espoir.
Sois mon GUIDE et mon SOUTIEN.
Merci Seigneur, merci d’être à mon écoute.
Anonyme

Prière des visiteurs des malades après les visites
Merci Seigneur,
d’être resté près de moi durant les visites.
Merci de ton SOUTIEN.
Je te prie Seigneur, afin d’exaucer
les demandes des malades.
Allège-leur ce dur et lourd fardeau
qui est leur ’’maladie’’.
Que leurs souffrances soient atténuées et
leur espérance fortifiée.
Merci Seigneur, merci pour Eux.
Anonyme

Prière pour une vieillesse paisible
O Seigneur, Dieu de tendresse,
Toi dont j’ose de moins en moins parler,
Toi que je pressens de plus en plus
au-delà de tout ce que j’ai entendu dire de toi ;
Toi que nul pensée et aucun mot ne peut contenir,
Toi qui est l’aube, le crépuscule et le terme de ma vie,
écoute ma prière :

D’une vieillesse paisible et sereine,
fais-moi la grâce, Seigneur.
D’une vieillesse dont les rides, les yeux,
et les mains disent ton infinie bonté,
fais-moi la grâce, Seigneur.
D’une vieillesse toujours attentive au bonheur des autres
et à l’étonnante aventure de cette terre,
fais-moi la grâce, Seigneur.
D’une vieillesse qui sait encore écouter, émerveillée,
le chant des enfants, le chant des oiseaux et celui des étoiles,
fais-moi la grâce, Seigneur.
D’une vieillesse qui sait entendre tes pas dans la brise du soir
et y puiser la vraie sagesse du cœur,
fais-moi la grâce, Seigneur.

D’une vieillesse repliée sur elle-même et sur d’inutiles regrets,
préserve-moi, Seigneur.
D’une vieillesse hantée par les fautes du passé
que ta miséricorde a déjà pardonnées,
préserve-moi, Seigneur.
D’une vieillesse nostalgique
qui ne sait plus goûter les joies
et la nouveauté de chaque instant présent,
préserve-moi, Seigneur.

Et si le doute m’assaille, éclaire-moi, Seigneur.
Si l’approche de la mort m’angoisse, apaise-moi, Seigneur.
Si la maladie éprouve mon corps, fortifie-moi, Seigneur.
Si la solitude attriste mon cœur, visite-moi, Seigneur.

Que la mort me surprenne soudain
ou s’approche lentement de moi dans une longue agonie,
ne me lâche pas la main, Seigneur.
Accepte l’offrande des années qui me restent encore à vivre.
Transforme-les en dernier chant d’amour et en humble prière.
Et que jusqu’à mon dernier souffle,
la lumineuse espérance de la Résurrection
illumine ce pauvre cœur
que tu as créé pour ton éternité, Seigneur.
Michel Hubaut, franciscain

Prière de la personne âgée
Dieu notre Père, j’arrive au soir d’une vie
qui m’a réservé bien des joies
et dont je pense aujourd’hui que,
malgré les déceptions et les épreuves,
elle valait la peine d’être vécue.
Reçois l’hommage de mon pèlerinage terrestre,
avec mon émerveillement et ma reconnaissance.

Je viens te demander la grâce
d’une vieillesse sereine et généreuse.
Donne-moi de savoir goûter
les beautés de la création,
le rire des enfants et le chant des oiseaux.
Préserve-moi, Seigneur,
aussi bien de la nostalgie qui enferme dans le passé
que de l’amertume qui dessèche le cœur.
Apprends-moi à penser aux autres
au lieu de les mobiliser à mon service.

Bénis sois-tu, Dieu de pitié et de tendresse,
pour l’œuvre dans le monde de ton Fils Jésus
et pour le don de ton Esprit de sainteté.
Peuple ma solitude de ta présence aimante.
Que ta Parole éclaire la route qui me reste à parcourir
et que l’espérance de la Résurrection me soutienne.
Rassemble dans la paix de ton amour
les hommes et les femmes de bonne volonté,
aujourd’hui et dans le monde à venir. Amen.
Anonyme




envoyer l'article par mail envoyer par mail - Version imprimable de cet article Version imprimable